Club Nature Désidérien

Dimanche 13 novembre: la Loire sauvage Ă  partir de Coubon, Haute-Loire

        Nous voilà partis 50 marcheurs, direction Coubon, pour une randonnée de 14 km et près de 400 mètres de dénivelé à la découverte de la Loire sauvage.

        En cette période de longue sécheresse, tout au long de notre parcours, la Loire nous paraît bien maigrelette!  Eh pourtant, rappelez-vous, que notre beau fleuve peut se montrer indomptable comme il y a une quarantaine d'années.

Coubon

Vers Bas-en-Basset

      Le dimanche 21 septembre 1980, la Loire, dont les eaux sont montées soudainement, détruit tout sur son passage.

    Le bilan est effroyable : huit personnes trouvent la mort, dont deux enfants. Les dégâts matériels sont considérables.

    Tous ceux qui ont assisté au déferlement du fleuve sont marqués à vie.

    Seule éclaircie de cette tragique journée, la solidarité qui s’est mise en place.

    Le pont de Coubon

s'effondre et est remplacé par une passerelle provisoire

    Nous cheminons sur un chemin agréable qui grimpe en sous-bois automnal, surplombant les méandres de la Loire sauvage . 

Nous nous arrêtons au point de vue du "Rond de l'Ange" une magnifique boucle de la Loire dominée par le mont Serre de la Fare, boucle qui a bien failli disparaître en 1989 lors d'un projet de construction d'un barrage dans le cadre d'un réaménagement grandiose de la Loire et ses affluents afin de dompter notre belle indomptable!

       Conséquence de la crue de 1980, les autorités locales décident de soutenir le projet de construction du barrage de Serre de la Fare, y voyant la seule solution pour prévenir d’autres crues.

      L’Établissement Public pour l’Aménagement de la Loire et ses Affluents (EPALA) est créé en 1983 et prévoit la construction de quatre nouveaux barrages : à Serre de la Fare, Naussac 2, Le Veurdre et Chambonchard.

  Le barrage de Serre de la Fare atteindrait 75 mètres de haut

          et noierait 14 km de gorges et 587 hectares de terres.

Le Serre de la Fare

       Le 29 avril 1989 démarre un week-end de mobilisation au Puy-en-Velay : des manifestations rassemblent 10 000 personnes pour protester contre le projet du barrage du Serre de la Fare et autres aménagements du bassin versant de la Loire.

      Depuis plus d’un an déjà, le site est occupé par des opposants et il le restera encore cinq ans (soit 1825 jours en continu), jusqu’à l’abandon du projet.

Le 31 juillet 1991 était annulé le projet de barrage de Serre de la Fare après des années de contestation locale. Une victoire construite progressivement contre les élus locaux et le puissant Epala, qui voulait dompter la Loire.

Le Rond de L'Ange préservé

     Pause pique-nique près du château de la Valette.

Cet édifice appartient à la vague de constructions de maisons fortes dans le Velay dans la seconde moitié du 16e siècle.

     Les troubles dus aux pillards et aux troupes militaires organisées entraînent le développement d'une architecture proche des forts médiévaux, avec logis de plan massé flanqué de deux tours circulaires intégrant un massif barlong plus élevé,  témoin d'une tentative de se conformer à la mode Renaissance.

    Le château conserve des décors muraux peints datant du 17e siècle.

Quelques trouvailles.......

Chardon d'Asie

      Nous continuons en plateau avec vue sur les environs du Puy-en-Velay, avant de redescendre sur Coubon.

Château de Poinsac

Château de Pouzols

   .......Lors de la dernière descente par un petit sentier étroit et un peu glissant nous nous sommes trouvés nez à nez avec  un taureau ( ou une vache - on n'a pas trop regardé- :) ) qui montait !!!!!!

Service gratuit simple et accessible Ă  tous

Créer un blog gratuit
Créer un blog gratuit avec